Mairie de Blangy-le-Château - Normandie - Pays d'Auge
English
Vous êtes ici : Accueil » Tourisme et Culture » Patrimoine culturel » L’ancienne Auberge du Coq Hardi XVIème siècle

L’ancienne Auberge du Coq Hardi XVIème siècle

Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Façade. Blangy le Château

Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Façade. Blangy le Château

Historique de cette maison

C’est une des plus anciennes et des plus belles maisons de Blangy. Sur le côté de la maison voyez l’enseigne sur laquelle on peut voir un coq vraiment hardi puisqu’il était juché sur le dos de son pire ennemi le renard. Pour épi de faîtage, sur le toit ce même coq semble prêt à pousser son cocorico !

Enseigne de l'Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Blangy le Château

Enseigne de l’Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Blangy le Château

Cette bâtisse date du 16ème siècle, elle est de style normand, on peut voir les colombages en bois garnis de torchis et de chaux (le torchis est un mélange d’argile, de paille hachée, et de crin de cheval ou de vache) et la chaux est utilisée pour absorber l’humidité.

Cette construction, avec les dépendances, figure sur la liste de l’inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 28 décembre 1928.

Cette maison aurait été un relais de poste pour les voyageurs qui allaient de Caen à Rouen en passant par Pont-Audemer c’est donc là qu’ils trouvaient le couvert ainsi que le coucher.

Dans les années 1900, le propriétaire un nommé Aubry fit de son auberge un lieu de rassemblement, des cultivateurs de la région venaient discuter en dégustant les tripes arrosées de cidre bouché.

Epi de faîtage de l'Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Blangy le Château

Epi de faîtage de l’Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Blangy le Château

Pans de bois. Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Blangy le Château

Pans de bois. Ancienne Auberge du Coq Hardi du XVIème siècle. Blangy le Château

Une caractéristique du Pays d’Auge : la maison à pans de bois

Dès le XVème siècle on retrouve ce type de construction en raison de la proximité des forêts pour le bois des colombages, du terrain argileux pour la préparation du torchis, des briques et des tuiles.

A Blangy le Château, la pierre blanche des carrières était plutôt réservée aux manoirs et aux châteaux. C’est ainsi que bien des habitations ont emprunté des pierres aux vestiges du château. Le silex, très présent dans le sol des forêts sur les hauteurs des collines, permettait l’établissement d’un soubassement solide, isolant les colombages d’un sol humide.

Le Coq Hardi est la maison en pans de bois la plus imposante du village.

Le colombage est vertical; étayé par quelques écharpes de raidissement, au niveau de la décoration, il existe une « mouluration » typique du début du XVIème siècle sur la sablière basse de l’étage et sur l’entretoise de l’encorbellement. La toiture à deux versants dessine deux pignons pointus dans lesquels on trouve deux petites fenêtres.

Elle devient Auberge à la révolution et fonctionnera jusqu’en 1936. C’est aujourd’hui une propriété privée.